ART'NEWSLETTER   /  janvier2018


QU'ATTENDRE D'UN SALON OU D'UNE EXPOSITION ?...


L'effort que représente la participation à un salon doit permettre sinon un retour immédiat sur investissement, un retour d'image, de visibilité et de notoriété. Mais cela demande une petite préparation simple où l’artiste aura pris soin de penser à deux ou trois choses essentielles… 

1/ la première est de relever et noter l'adresse de tous les contacts nouveaux pris, et surtout les coordonnées des nombreuses personnes intéressées qui n'auraient pas concrétisé par un achat, afin (Lire la suite ici) d'inclure celles-ci dans une base de données prospection (un tableau xls fera l'affaire).

2/ Dès la fin du salon, ces nouveaux contacts devront recevoir les prochaines invitations aux divers événements auxquels vous compter participer participer.

3/ Si les nouveaux contacts sont importants, il est impératif de soigner les anciens.. Ces derniers auront reçu quelques attentions sous forme de message « en avant-première ». Avant même de les inviter au vernissage de votre prochaine exposition, deux attentions peuvent leur être destinées qui feront leur effet :
-> leur envoyer un lien de votre site pour découvrir avant tout le

monde,  vos  nouvelles  créations.  Donnez  leur la possibilité de

« réserver » (avec un acompte à vous envoyer) une œuvre vue ainsi sur votre site !

-> même chose mais là, vous leur réserver une visite en « avant-première » de l'exposition (avant même le vernissage) pour qu'ils puissent vos nouvelles créations avant les autres.

 

 

 

 

…Et puis bien sûr, en attendre des ventes
Normal, amortir le coût d’une salon (avec les frais annexes : km, hôtel et restaurant…) se conçoit également par des ventes. Sachez que l’Art n’étant pas une marchandise comme une autre, vous « marcherez » à tel endroit mais pas à tel autre, et parfois plus bizarrement, l’an passé à cet endroit parfaitement et cette année pas du tout… C’est ainsi. Il convient donc d’établir un budget en considérant des critères connexes : si les contacts sont qualité, vous remarquerez que c’est parce que vous avez rencontré tel personne qu’une exposition a pu se réaliser ensuite grâce à celle-ci, et que des ventes ont pu avoir lieu.
Donc, si la vente sur le salon même n’a pas eu lieu, c’est quand même grâce à celui-ci que des transactions se sont faites plus tard… Sachez faire la bonne analyse dans sa globalité.



QUELLE EST LA MEILLEURE ATTITUDE A AVOIR SUR VOTRE PROPRE STAND?

Et vous avez bien conscience qu’un agent ou quelqu’un qui vous représenterait serait préférable. C’est vrai. Mais si vous ne pouvez faire lieux, vous devez vous représenter vous-même. Tenter de le faire avec recul (sur vous-même), mieux, avec envie (quoi de plus négatif qu’un artiste plongé sur son portable…), et surtout, positif en commentaires (Trop d’artistes sont critiques et qui plus est, en plein salon ! cela ne sert à rien et dégrade de fait l’ambiance générale qui du coup, sera ressentie négativement…). Bref, la « zen attitude » est bienvenue et beaucoup plus profitable pour tous. Quant aux petits problèmes, n’hésitez pas à en faire part, mais après le salon. L’organisateur souhaite toujours progresser et surtout vous revoir lors de l’année suivante, il y va de l’intérêt commun !


COMMENT CHOISIR LE BON SALON ?...

Tout d’abord, prenez soin de choisir un événement ayant un recul, une expérience et une notoriété mais surtout, dont le(s) organisateur(s) sont véritablement à l’écoute des artistes. En général, ce sont plutôt des gens qui connaissent l’Art et qui ne font que des événements artistiques…c’est mieux.

...à un tarif acceptable
Ensuite et bien évidemment, le prix : Un salon a un coût mais il doit être adapté à un modèle économique viable pour l’artiste, sinon c’est tout le système qui s’effondre à moyen et long terme. Cela commence souvent par les frais de dossier qui s’expliquent à condition d’être raisonnables. CQFD.

En général, un salon coûte en France de 100 à 120 € /m2, les frais de dossier ne doivent pas excédés 100 € et enfin, bannissez les extensions et options à rallonge…

COMMENT COMMUNIQUER LE PLUS EFFICACEMENT POSSIBLE ?

Si l’organisateur communique bien avant sur le salon ou expo qu’il organise, l’artiste doit en faire autant. Mieux, il doit communiquer « avant », « pendant » et « après » le salon.
Avant : par l’envoi pendant 2 mois et jusqu'au salon, 3 fois (au moins) votre actualité, le programme de l’événement, puis en suivant, des relances avec le flyer d’abord et l‘invitation ensuite… Bref, toutes les occasions seront bonnes !
Pendant : Il aura pris soin de préparer un rendez-vous sur son stand avec ses anciens contacts et clients, car favoriser et entretenir les bonnes relations sont toujours un plus !
Après : envoyez d’une campagne de remerciements, petits mots qui sont autant reçues comme d’aimables attentions…qui ne s’oublient pas. Bref, une attitude qui créé des liens sincères et positifs.



LES RESEAUX SOCIAUX, POUR SAVOIR S'EN SERVIR...

Communiquer par les réseaux sociaux est peut-être un effet de mode, mais incontestablement efficaces…sous conditions. Lesquelles ?
Créer sa propre page est un plus, mais pensez bien à « mesurer » et « cadrer » vos interventions en n’hésitant pas à élaguer ce qui n’a pas sa place et qui serait ressenti comme une sorte de pollution empêchant de lire l’essentiel de vos messages. Cibler les groupes pour lesquels vous y trouverez un réel intérêt. Par exemple, inscrivez-vous plutôt dans un groupe « collectionneurs d’art », en faisant passer l’agenda de votre prochain événement plutôt que vous inscrire sur des collectifs d’artistes qui n’offrent que peu d’intérêt sauf à s’auto-congratuler... Apprenez les astuces pour bien utiliser ces différents réseaux (et bien d’autres formations pour optimiser votre travail) vous sont offerts par les modules de formation « ART-FORMARTION », n’hésitez pas à aller consulter leur site !... www.art-formation.org


LE MECENAT, UN PARTENARIAT IDEAL !

QUELLE EST LA MEILLEURE ATTITUDE A AVOIR SUR VOTRE PROPRE STAND?

Le mécénat est encore une voie trop peu envisagée par les artistes. Il offre pourtant une déduction fiscale de 60% de l’engagement financier au mécène ! Ce n’est pas rien. C’est aussi pour votre partenaire (entreprise, fondation, association…), profiter de cette action pour bénéficier à vos côtés de toute la communication conjointe que vous pouvez faire. C'est en quelque sorte une action positive, humaine et transverse entre tous. Mieux, les relations ainsi construites peuvent trouver un prolongement par des expositions en entreprises, etc…
Plus simplement, vous pouvez mettre en place des conventions engageant par exemple un événement artistique comprenant l’acquisition d’une œuvre d’art. Ou plus simplement, en vue de vous aider à participer financièrement à l'une de vos prochaines manifestation, salon ou exposition (en finançant tout ou partie de votre stand). Bref, là encore, beaucoup de pistes vous sont ouvertes…


DU NOUVEAU POUR LES ARTISTES...

 

Cela n’existait pas encore !... Des modules de formations pour aider les artistes (et artisans d’art) à optimiser leurs projets, se faire connaître ou gagner en notoriété, mieux communiquer, mieux  vendre…  Puisque les artistes  sont souvent obligés de se

 

 

 

représenter eux-mêmes (ce qui n’est ni le plus simple et pas la vocation d’un artiste), autant qu’il le fasse le mieux possible pour voir les choses progresser sur tous les plans. Communication, vente, réseaux sociaux, installation d’un stand, que prévoir, relations presse, etc…tout y passe !

 

Important, ces formations (en général sur une journée) sont prises en charge et financées par les OPCA (par exemple : l’AFDAS pour les artistes inscrits à la MDA, l’AGESSA pour les photographes, etc…). De plus, ART-FORMATION vous aide à constituer votre dossier auprès de ces organismes.
Enfin, pour ceux qui ne pourraient être pris en charge, un tarif (très) réduit, leur est consenti.

 

Pour en savoir plus, allez vite sur www.art-formation.org



COMMENT VA LE MARCHE DE L'ART ?

> Vive 2018 ! Car lorsque l’économie reprend (et c’est le cas), tous les secteurs en profitent !... Le moral des gens suit et ce sont de nouveaux clients pour l’Art par exemple. Mais voici quelques chiffres clés 2017 :
> 14 Milliards € … C’est environ le chiffre mondial du marché de l’art et des transactions dans le monde.
Les Places de Londres et New-York en net recul avec moins de vente au delà des 10 millions de dollars mais curieusement, plus de transactions au final…

> Sur ce gâteau, 1er…La Chine qui retrouve sa place de leader en volume transaction et en CA avec la place prépondérante de Hong-Kong.

> 800 Millions €… C’est le chiffre du résultat des transactions du marché français, 4ème place mondial.
Toujours concernant le marché français, en Ventes aux enchères, il s’agit d’un marché à deux vitesses :

D'une part les objets d'art de qualité moyenne, jusqu'alors délaissés, trouvent à nouveau des acheteurs (taux moyen d'invendus de 30 à 60% diminué de moitié, mais ce sont surtout les plus belles pièces qui intéressent les acheteurs avec 75-85% d'acquisitions).

 

 


VOTRE PROCHAINE NEWSLETTER, PARUTION EN FEVRIER...

Voila chers ami(e)s artistes, les quelques infos, conseils et news que nous souhaitions vous partager. Nous espérons que ces quelques lignes vous auront conforter dans votre démarche et vous aurez bien d'autres choses à lire dans notre prochaine ART'NEWSLETTER qui paraîtra fin Février 2018, au sommaire :

➢    Artistes, sachez proposer le bon prix pour vos oeuvres !...

➢    Comment un artiste peut intégrer les ventes aux enchères ?
➢    Astuces pour « prévendre » ses dernières créations avant même qu’elles ne soient exposées !...
➢    « Team’Art » : candidater pour intégrer une formation XXL sur un année !... et bénéficier d'un programme d'accompagnement avec un programme d'événements pré-établis et personnalisés pour chaque artiste (Expo, ventes enchères, mécénat entreprise, etc…)

 

>>>> N'HESITEZ PAS A NOUS FAIRE PART DE VOS ENVIES ET REMARQUES EN NOUS ECRIVANT A : contact@artoulouse.com

 


 

>>> Rejoindre la page des événements ARTOULOUSE & Co  Cliquez ici